ETABLISSEMENTS DE BIARRITZ AYANT RECUS DES BLESSES

CASINO BELLEVUE

Hôpital bénévole 87 Bis

Fonctionne depuis le début de la guerre, août 1914. Fermeture en 1920 - Service de chirurgie - Capacité 300 à 350 lits

CASINO MUNICIPAL

Hôpital bénévole 88 Bis

Fonctionne depuis le début de la guerre, septembre 1914 jusqu’au 30 juin 1915 - Capacité 150 lits -

HOTEL D’ANGLETERRE

Hôpital bénévole 89 Bis

Fonctionne depuis le début de la guerre jusqu’au 4 août 1916 -

Capacité 225 lits - 12 soldats décèderont à l’hôtel pendant la Première Guerre mondiale -

HOTEL REGINA

Hôpital  91 Bis

Fonctionne depuis le début de la guerre, 12 septembre  1914 jusqu’au 4 août 1917 - Capacité 375 lits -

HOTEL DE L’EUROPE

Hôpital bénévole 92 Bis

Annexe Hôtel des Princes. Fonctionne depuis le début de la guerre jusqu’au 31 décembre 1915 - Capacité 120 lits -

HOTEL CONTINENTAL

Hôpital bénévole 92 Bis

Fonctionne depuis le début de la guerre jusqu’au 20 novembre 1915 - Capacité 130 lits -

HOTEL DES PRINCES

Hôpital bénévole 93 Bis

Fonctionne depuis août 1914 - Fermeture fin décembre 1915 - Capacité 90 lits -

HOTEL DE BAYONNE

Hôpital bénévole 94 Bis

Fonctionne depuis août 1914 - Fermeture décembre 1915 - Capacité 130 lits -

GRAND HOTEL

Hôpital bénévole 95 Bis

Fonctionne pendant toute la guerre - Service de grande chirurgie, spécialisé dans le traitement des soldats gazés - Capacité 120 lits -

Dr. Jacques de Poliakoff - Collaborateur médical Dr. Bandaline -

THERMES SALINS

Hôpital bénévole 96 bis

Fonctionne depuis le 13 septembre 1914  jusqu’au 22 juin 1915 -

HOTEL CARLTON

Hôpital bénévole 97 Bis

Fonctionne depuis le début de la guerre jusqu’au 30 juin 1915 - A reçu des blessés prisonniers allemands - Capacité 100 lits

COUVENTS DE DOMINICAINES

Hôpital 99 Bis

Fonctionne depuis le début de la guerre, 30 août 1914  jusqu’au 10 janvier 1919 - Les infirmières étaient les sœurs dominicaines -

VILLA HERRENA

Hôpital bénévole n° 100 Bis

Fonctionne depuis le 2 septembre 1914  jusqu’au 23 novembre 1914 -

HOTEL DU PALAIS

Hôpital bénévole 101 Bis

Fonctionne depuis le début de la guerre, 13 septembre 1914 jusqu’au 22 juin 1915 - Capacité 100 lits -

MIGRON

Hôpital bénévole 102 Bis

Fonctionne depuis le début de la guerre, 30 août 1914 jusqu’au 6 Juillet 1916 - Capacité 22 lits -

Crée et dirigée par le Dr. Laborde Pierre -

AMBULANCE RUSSE

Hôpital bénévole 103 Bis

Fonctionne depuis le début de la guerre, 30 août 1914 jusqu’en janvier 1916 - Capacité 25 lits -

Dirigée par la Princesse Narischkine -

LILITEIA

Hôpital bénévole 104 Bis

Fonctionne depuis le début de la guerre, 30 août 1914 jusqu’au 1 février 1916 - Capacité 16 / 20 lits -

Villa offerte et entretenue financièrement par son propriétaire Mr.Kennedy Tod, riche banquier New-yorkais.

Cette propriété de 14000 m2 achetée en 1911 dans le but d’édifier une maison de convalescence. Inaugurée en 1912 Mrs De Lostalot et Bastide devaient en être les médecins. En 1914 LILITEIA où l’on hospitalisait les officiers était administrée par M.Corrie. Médecin Dr. Bastide - Infirmière chef Mme. Agras -

Sources Monique Rousseau.

AGUILERA

Hôpital bénévole 105 Bis

Annexe de l’Hôtel d’Angleterre il reçoit les malades contagieux - Fonctionne depuis le 28 octobre 1914 guerre, au 1 janvier 1916 - Capacité 25 / 40 lits -

HOTEL VICTORIA

Hôpital bénévole 106 Bis

Fonctionne depuis le début de la guerre jusqu’au 30 juin 1915 - Capacité 150 Lits.

Médecin Dr. Lavergne - Infirmières Mmes. Monjalon - Leconte -

Villa ROSALIA

Hôpital bénévole 158 Bis

Fonctionne du 14 juillet 1915 au 1 janvier 1916 - 40 lits - Annexe Hôtel d’Angleterre -

AMBULANCE CLAISSE

Fonctionne seulement pendant le mois d’août 1914 au 3 mai 1915 -

LES TAMARIS

Hôpital auxiliaire 61

Fonctionne depuis le 20 janvier 1915 jusqu’en mars 1916 - Capacité 25 lits -

PAVILLON HENRI IV

Hôtel auxiliaire 88

Fonctionne depuis le 29 août 1914  jusqu’au 16 septembre 1916 - Capacité 100 lits -

HOTEL EDOUARD VII

Rue des Chantiers

Fonctionne comme hôpital auxiliaire du Pavillon Henri IV - Fonctionne depuis le 29 août 1914 - Ferme le 10 janvier 1919 - Capacité 36 lits -

Actuellement Rue Abbé Moussempés - Ce fut à l’origine une clinique anglaise crée par Edouard VII pour soigner les nombreux résidents anglais à Biarritz. C’est avec le consentement du roi Georges V que la maison fut mise à disposition pour soigner les blesses pendant le conflit.

Le 16 octobre 1914 a eu lieu à Biarritz la première transfusion sanguine directe de la première guerre mondiale

Isidore Colas breton en convalescence, à la suite d’une blessure à la jambe, a sauvé par le don de son sang le caporal Henri Legrain du 45° RI arrivé exsangue du front - leur sang devait être compatible puisque l’opération réussit -