LE MONUMENT AUX MORTS DE BIARRITZ

            

1918    - Le Conseil Municipal décide d'ériger un monument en souvenir des enfants de Biarritz morts pour la Patrie,  (date de la délibération 15 décembre 1918).

            Le 15 Décembre 1918, sur la proposition de M. Le Maire, le conseil municipal votait la résolution suivante :

1°) un monument sera élevé à la mémoire des Biarrots Morts pour la Patrie

2°)  une commission extra municipale nommée en commission générale du conseil sera chargée, en collaboration avec la Municipalité, d'ouvrir une souscription publique et de poursuivre la réalisation du projet

            La Commission qui fut nommée comprenait MM. Forsans, Maire ; Cazalis; Dubarbier ; Dr Gallard ;  Garay ; Emmanuel Labat ; Dr Laborde ; l'abbé Larre ; Larrebat-Tudor ; Pierre Louis ; Moureu ; Peyta et Dumont.

            Cette commission avait, non seulement à fixer le choix et l'emplacement du monument mais encore à provoquer et recueillir les souscriptions nécessaires, afin que le monument appelé à perpétuer le souvenir de nos morts fut digne d'eux et de leur glorieux sacrifice.

              La commission que le Conseil Municipal a bien voulu charger de préparer l'érection du Monuments aux Enfants de Biarritz Morts pour la France n'a guère eu qu'à faire un appel auquel ont répondu avec le plus généreux empressement, non seulement les biarrots de naissance et d'adoption, mais un grand nombre de nos hôtes et amis, Biarrots de coeur parmi lesquels il convient de mentionner au premier rang plusieurs nobles familles espagnoles.

1919    - Un concours est ouvert pour l'édification du monument : 21 concurrents se présentant et par décision du jury du 6 Juin 1920 : M. Edouard Cazaux, statuaire à la Varenne St-Hilaire est retenu pour la confection de l'ouvrage.

MOnument_aux_morts_avec_allegorie

Il est construit en pierres qui proviennent de la carrière de M. CASTAGNET de Bidarray (55 OOO kgs). Les frères Baran de Biarritz sont chargés des travaux de maçonnerie pour la pose. Le couronnement est en grès. Des plaques de bronze, fabriquées par le fondeur en bronze ROUARD de Paris, sont appliquées au Monument et les noms des morts pour la Patrie y sont gravés.

11 NOVEMBRE 1921

Inauguration du monument aux enfants de Biarritz morts pour la France

            Le monument aux morts se présente avec un couronnement en plâtre. Le couronnement définitif ne sera achevé que pour le 11 novembre 1922.       

L'allégorie de Biarritz sous les traits d'une jeune femme sortant de l'onde pour jeter des fleurs sur la tombe de ses fils, était l'expression touchante, remplie de poésie délicate, qui devait couronner l'ensemble douloureux du soubassement. Mais il y avait là un écueil et une difficulté : le symbole à enfanter, le coulage et la cuisson du grès.

Cette allégorie créa une certaine polémique et fut supprimée quelques années plus tard.




Documents et photos proviennent des Archives Municipales de La Ville de Biarritz